Miami Vice

Song of Artist Gims ( Gandhi Bilel Djuna). Check Here the full Lyric of Miami Vice, a Song of Gims ( Gandhi Bilel Djuna). Do you want to see more lyrics of Gims ( Gandhi Bilel Djuna), check the category page with letter G or visit the artist page with all lyrics of Gims ( Gandhi Bilel Djuna)!

  • Homepage
  • >
  • G
  • >
  • Gims ( Gandhi Bilel Djuna) – Miami Vice

Gims ( Gandhi Bilel Djuna) – Miami Vice

[Refrain]
Encore une fois, je creuse l’écart
Encore une fois, y’a pas de bluff, je joue carte sur table
J’entends ces voix tout près de moi qui chuchotent dans mon crâne
Le temps qui passe, les visages fanent, mais je reste imperméable
Je fonce dans l’tas, j’mets les pleins phares
Dans le feu de l’action j’attrape mon arme, une balle s’échappe
J’peux plus rebrousser chemin, trop tard, maintenant qu’j’suis dans l’mal
J’allume ma clope au volant de cette spirale infernale
J’ai fait ce qu’il fallait, même si tout ça m’torture l’esprit
J’assume mes erreurs
J’ai l’inconscience au bout du fil, ma tête est ailleurs
Me parle pas d’savoir-vivre (ouh, ouh, ouh)
Je suis la preuve vivante que la vie ne tient qu’à un fil
J’ai fait c’qu’il fallait
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh) [Pont]
Gloire, pouvoir, beauté, souvent ça finit mal
Difficile de voir des larmes à travers les flammes (ouh, ouh, ouh)
Gloire, pouvoir, beauté, souvent ça finit mal
Difficile de voir des larmes à travers les flammes (ouh, ouh, ouh)
Mon âme à la dérive, l’impression d’être libre
Dans mes yeux tu peux lire, je reste ferme et solide [Refrain]
Encore une fois, je creuse l’écart
Encore une fois, y’a pas de bluff, je joue carte sur table
J’entends ces voix tout près de moi qui chuchotent dans mon crâne
Le temps qui passe, les visages fanent, mais je reste imperméable
Je fonce dans l’tas, j’mets les pleins phares
Dans le feu de l’action j’attrape mon arme, une balle s’échappe
J’peux plus rebrousser chemin, trop tard, maintenant qu’j’suis dans l’mal
J’allume ma clope au volant de cette spirale infernale
J’ai fait ce qu’il fallait, même si tout ça m’torture l’esprit
J’assume mes erreurs J’ai l’inconscience au bout du fil, ma tête est ailleurs
Me parle pas d’savoir-vivre (ouh, ouh, ouh)
Je suis la preuve vivante que la vie ne tient qu’à un fil
J’ai fait c’qu’il fallait
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh)
Encore une fois… (encore une fois)
Encore une fois… (encore une fois)
J’ai fait ce qu’il fallait, même si tout ça m’torturent l’esprit
J’assume mes erreurs
J’ai l’inconscience au bout du fil, ma tête est ailleurs
Me parle pas d’savoir-vivre (ouh, ouh, ouh)
Je suis la preuve vivante que la vie ne tient qu’à un fil
J’ai fait c’qu’il fallait
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh)
(ouh, ouh, ouh) 

Copyright © lyrics.ph - All rights reserved.